Appréhender une nouvelle technique pour m’ouvrir à de nouvelles possibilités. Travailler la matière et le volume, replonger dans le thème des ours ou en inventer d’autres comme les « bols à guiboles ». Me laisser surprendre par cette technique du Raku, et découvrir avec excitation cette « rusticité zen » qui ressort des cuissons. Du côté brut du Raku à la finesse maladroite de la faïence, toujours à la recherche de nouvelles techniques pour me surprendre. Un début de galerie de portrait issus de mes peintures « les écoliers ». Une technique en volume proche de l’univers de mes dessins.